0 0
Read Time:2 Minute, 26 Second

Au moins 38 personnes sont décédées mardi dans une attaque du groupe terroriste Al-Shabab sur la base militaire de la mission de l’Union Africaine (UA) à Shabelle, dans le sud de la Somalie, selon une nouvelle évaluation des sources de sécurité, citées par la Lusa.


Mogadishu, Somalie. Selon les données les plus récentes, 25 soldats burundiens, huit soldats somaliens et cinq civils sont morts, le commissaire adjoint du district d’El Baraf, une ville à 130 kilomètres au nord de Mogadiscio et où se trouve la base, a déclaré Efe.

L’attaque a été lancée aux premières heures du matin, avec une grande explosion suivie d’un échange d’incendie intense, a déclaré Gedi Ahmed, expliquant que la mission a répondu à l’attaque à l’aide d’hélicoptères, qui montre l’échelle de l’attaque terroriste.


L’attaque a été revendiquée par le groupe Al-Shabab, qui prétendait avoir tué jusqu’à 59 soldats et blessé des dizaines, et a déclaré qu’il avait “un contrôle total de la base militaire” après avoir commencé l’attaque avec des bombardements, selon les rapports de la La presse locale diffusée par Efe.


Jusqu’à présent, la mission de l’UA n’a pas officiellement confirmé l’attaque ou le nombre de victimes.


Cependant, le gouvernement fédéral somalien a condamné l’attaque “dans les termes les plus forts possibles” et a envoyé “les plus grandes condoléances” aux victimes et à leurs familles, ainsi qu’à l’UA et au gouvernement et au peuple du Burundi.


Le gouvernement a également félicité l’armée somalienne et les forces de la mission de transition de l’UA en Somalie (Atmis) “pour avoir rapidement repoussé les terroristes”.

« Nous réitérons fermement notre appel à la communauté internationale pour intensifier et fournir une plus grande capacité à soutenir les forces de sécurité somaliennes et l’atmis dans la lutte efficace contre le terrorisme en Somalie », a-t-il ajouté.

Depuis 2007, l’Union africaine a une mission militaire sur le sol somalien (AMISOM), composée d’environ 20 000 soldats opérant sous un mandat des Nations Unies, pour aider les forces somaliennes dans leur bataille pour stabiliser ce pays de la corne de l’Afrique.

Le 31 mars, Amison a été remplacé par Atimis, après l’approbation d’une résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies, une mission qui prévoit une réduction progressive des militaires déployés en Somalie et le retrait de tous les militaires en décembre 2024.


Al-Shabab, qui a rejoint le réseau terroriste d’Al-Qaida en 2012, contrôle les zones rurales du centre et du sud de la Somalie, où elle cherche à établir de force un État islamique wahhabi (ultra-conservateur).


La Somalie est tombée dans un état de conflit et de chaos avec le renversement du gouvernement de Mohamed Siad Barre en 1991, qui a laissé le pays sans un gouvernement efficace et entre les mains des seigneurs de guerre et des milices islamiques telles que Al-Shabab.

Vous souhaitez nous envoyer vos vidéos ou photos ou même des scoops ? Contactez-nous par email [email protected]

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

What Do You Think?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: