0 0
Read Time:1 Minute, 46 Second

Un tribunal de Casablanca a condamné aujourd’hui (30 ans) l’activiste et blogueuse marocaine Saida El Alami à deux ans de prison et à une amende de cinq mille dirhams (475 euros) pour diffamation et atteinte à la police et à la justice, a rapporté le Lusa.


Casablanca, Maroc | Les accusations sont basées sur des messages publiés par Alami sur Facebook, a déclaré son avocat Suad Brahma à Efe.

Interpellé le 23 mars et toujours en détention provisoire, le militant a été reconnu coupable de trois délits d’injure (à des institutions publiques, à des fonctionnaires et à des décisions de justice) et d’un quatrième délit de diffamation de personnes.

L’accusation a conclu qu’Alami avait publié de fausses nouvelles sur les personnes impliquées dans ses messages sur ce réseau social.

“C’est très triste et regrettable. Nous avons présenté des allégations avec des fondements juridiques solides et constants, mais c’est comme verser de l’eau sur le sable”, a déclaré Brahma après avoir entendu la sentence.

L’Amnesty International a récemment dénoncé que la militante était jugée pour des publications dans lesquelles elle dénonçait publiquement le harcèlement qu’elle subissait de la part des services de sécurité et critiquait la répression des journalistes et militants.

Sur son compte Facebook, Alami a consacré de nombreux messages pour dénoncer les condamnations des journalistes Tawfiq Bouachrin, Omar Radi et Suleiman Raisuni, condamnés dans des affaires distinctes à respectivement quinze, six et cinq ans de prison pour des délits sexuels.

Dans d’autres messages, il a critiqué les dirigeants du pays, à savoir le roi Mohamed VI, qu’il a qualifié de “despote”, et le système judiciaire, qu’il a qualifié de “corrompu”.

Lundi, une militante de la région du nord du Rif, Rabia Ablaq, a été condamnée à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Alhucemas, dans le nord-est du Maroc, pour avoir insulté le roi sur les réseaux sociaux.

Amnesty International a récemment accusé les autorités marocaines d’avoir « intensifié le harcèlement contre les militants et défenseurs des droits humains ces derniers mois ».

Vous souhaitez nous envoyer vos vidéos ou photos ou même des scoops ? Contactez-nous par email [email protected]

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

What Do You Think?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: