Mexique | Le Président Propose Une Réforme Démocratique Du Système Électoral

Mexique | Le Président Propose Une Réforme Démocratique Du Système Électoral

0 0
Read Time:2 Minute, 13 Second

Le président mexicain propose une réforme “démocratique” du système électoral. Cette proposition de López Obrador, qui modifierait 18 articles de la Constitution, créerait l’Institut national des élections et des consultations pour remplacer l’INE et fédéraliserait les élections pour éliminer les organes électoraux autonomes des 32 États.


Mexique | L’initiative, qui a été transmise au Congrès jeudi, supprimerait également la représentation proportionnelle ou les parlementaires plurinominaux, la Chambre des députés passant de 500 à 300, tandis que le Sénat de 128 à 96 représentants.


Selon la proposition, les congrès locaux auraient un minimum de 15 et un maximum de 45 membres, tandis que les conseillers des conseils municipaux diminueraient également.

Contrairement à l’INE, qui compte 11 membres élus par consensus au Congrès, le nouvel institut électoral compterait sept membres qui doivent être choisis au suffrage universel sur une liste de 60 candidats présentés par les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

Ce renforcement, qui doit être approuvé par les deux tiers du Congrès pour être constitutionnel, suscite la polémique car il entend faire de l’INE, l’ancien Institut fédéral électoral (IFE), apparu dans les années 1990 comme un organe autonome pour supprimer le contrôle de élections des gouvernements du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI).

“Il n’y a aucune intention d’imposer un parti unique, ce que nous voulons, c’est qu’il y ait une démocratie authentique et vraie dans le pays et la fin de la fraude électorale”, a justifié López Obrador lors d’une conférence de presse. Les principaux partis d’opposition se sont déjà prononcés contre ces changements, rapporte l’Associated Press (AP).

Le gouvernement mexicain fait également valoir que cette réforme permettra d’économiser 24 milliards de pesos (environ 1 100 millions d’euros).


L’initiative réduirait également le financement des partis politiques, qui ne pourraient utiliser que des ressources politiques dans les campagnes.


Dans le même temps, la propagande gouvernementale est redéfinie afin que les responsables gouvernementaux puissent désormais s’exprimer pendant les campagnes, ce qui était jusqu’à présent interdit lors des élections.

Andrés Manuel López Obrador a souligné que cette réforme éliminerait la fraude, une situation que le responsable du gouvernement insiste avoir subie en 2006, lorsqu’il a perdu l’élection présidentielle face à Felipe Calderón.


Le gouvernement s’est également engagé à créer le vote électronique et à faciliter le vote des citoyens à l’étranger.


Bien que le président mexicain ait remporté l’élection de 2018 avec plus de 50 % des voix et que son alliance de partis contrôle désormais la majorité au Congrès et la moitié des gouvernements des États, López Obrador a insisté sur l’urgence des réformes, accusant l’INE d’être « contre il”.

Vous souhaitez nous envoyer vos vidéos ou photos ou même des scoops ? Contactez-nous par email [email protected]

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

What Do You Think?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: