[Thomas Sankara] – 34 Ans Après Sa Mort, Le Procès Est Là Mais Pas Blaise Compaoré #thomassankara

34 ans après la mort de Thomas Sankara, le procès de son assassinat du 11 Octobre 1987 s’ouvre à Ouagadougou le 11 Octobre. #thomassankara

0 0
Read Time:2 Minute, 35 Second

Thomas Isidore Noël Sankara ou tout simplement Thomas Sankara a été assassiné le 15 Octobre 1987 à Ouagadougou, Burkina Faso lors d’un coup d’état. Il avait 37 ans. Il laisse derrière sa femme Mariam Sankara née Sermé et deux enfants, Philippe et Auguste Sankara.

Trente-quatre ans. II a fallu trente-quatre ans pour ce procès arrive enfin. Le procès de l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat du Burkina Faso et des ses douze companions s’est ouvert le 11 Octobre 2021, au Tribunal Militaire de Ouagadougou, la capitale Burkinabée.


Au centre du procès, le coup d’état du 15 Octobre 1987 par un commando lors d’une réunion au siège du Conseil national de la révolution (CNR), à Ouagadougou.


Sont présents, la famille du Colonnel Sankara. Son frère Paul, sa femme Mariam qui s’est déplacée depuis Montpellier où elle réside. La première audience a commencée à 9 heures.


De l’autre côté, sur le banc, se sont présentés douze des quartorze accusés. On observe notamment la présence du Général de division Gilbert Diendéré, 61 ans. Ils ont tous sont accusés de « complicité d’assassinats », « recel de cadavres » et « d’attentat à la sûreté de l’Etat » .

Le tribunal est présidé par le juge Urbain Meda.

Les deux absents ne sont autres que l’accusé principal, Blaise Compaoré, ami proche de Thomas Sankara, exilé en Côte d’Ivoire qui, après le coup d’état est devenu président du Burkina Faso. Et Hyacinthe Kafando le Chef présumé du Commando.


Dans un communiqué, publié le 7 octobre, les avocats de M. Compaoré ont dénoncé un « procès politique ». Le tribunal leur a donné « dix jours » pour se présenter, sans quoi les deux accusés seront jugés par contumace et encourront la peine maximale.

“Le Président Blaise Compaoré ne se rendra pas -et nous non plus – au procès politique organisé à son encontre devant le Tribunal militaire de Ouagadougou, c’est-à-dire devant une juridiction d’exception”, a écrit Maître Abdoul Ouedraogo, l’un des avocats de Compaoré

Pour les douze accusés présents, ils pourront s’expliquer à la barre en fonction du chronogramme établi.

Des Avocats Non Préparés, 20 000 pages à Étudier Et Le 25 Octobre

Maître Eliane Kaboré, avocate commise d’office et les autres avocats de la défense ont demandé la suspension afin de mieux assurer la défense de leurs clients.

« Nous demandons un temps pour prendre connaissance des dossiers. Nous ne sommes pas animés d’un esprit de dilatoire. Il s’agit plutôt ici d’un droit pour les accusés », a-t-elle dit. « C’est le 30 septembre 2021 que j’ai été contactée pour défendre en qualité d’avocate commise d’office un prévenu. Je n’ai eu que onze jours pour prendre connaissance de 20 000 pages de pièces », a-t-elle ajouté.

Le tribunal a donc renvoyé l’audience pour une durée de deux semaines soit le 25 octobre 2021 à 9 heures, conformément à la requête du parquet militaire qui a estimé que ce délai est largement suffisant pour prendre connaissance du dossier.

Il [Blaise Compaoré] va fuir jusqu’à quand ?! – Mariam Sankara dans son interview avec RFI

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Post Author

What Do You Think?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: